Bienvenus sur le site de la Rose-Croix de la Guyane.

Implanté depuis 1972 sur ce territoire, notre Ordre dispose aujourd'hui de locaux où sont menées des activités réservées aux membres mais également des activités ouvertes au public. Vous trouverez sur ces pages les informations concernant les activités publiques et réservées aux membres : conférences, séminaires, réunions-débats, etc.  Nos rubriques Média et Vidéos vous propose également des documents, des supports vidéos et textes qui vous permettront de mieux faire connaissance avec la philosophie Rosicrucienne. Nous vous invitons à les consulter.

Bonne visite.

Calendrier des activités accessibles au public

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

L’Ordre de la Rose-Croix, aussi connu sous le nom d'Ancien et Mystique Ordre de la Rose‑Croix (A.M.O.R.C.), est un mouvement philosophique, initiatique et traditionnel.

Non religieux et apolitique, il est ouvert aux hommes comme aux femmes, sans distinction de race, de nationalité, de classe sociale ou de religion.

Reconnu d'utilité publique dans plusieurs pays en raison de sa contribution à la culture, à l'éducation et à la paix, il a pour devise :

« La plus large tolérance dans la plus stricte indépendance. »

 

Extrait de l'ouvrage

Tome 2 - "Ralph Maxwell Lewis, un Rose-Croix des temps modernes"

Recueil de textes écrits par Ralph Maxwell Lewis, Edition Rosicrucienne


Extrait du chapitre « Le symbolisme des fleurs »

« Michael Maier, Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix en Allemagne au XVIe siècle, donna une profonde signification mystique à la rose. Il en parla comme de la plus belle et de la plus parfaite des fleurs, gardée comme une vierge par ses épines. Il dit aussi qu’elle existait en abondance dans le « Jardin de la Philosophie », ce dernier étant un nom poétique de l’Ordre de la Rose-Croix. Il soutenait que, de même que la rose naturelle est douce et parfumée, ainsi la rose philosophique réjouit le cœur et donne force au cerveau. Comme la rose réelle se tourne vers le soleil et se rafraîchit avec la pluie, ainsi, la rose métaphysique se nourrit aussi dans la lumière jusqu’à ce qu’elle atteigne la perfection. »

Extrait du chapitre « La conscience cosmique »

« Si vous voulez connaître un mystique, ne limitez pas votre recherche aux monastères et aux temples, mais cherchez-le aussi sur les grandes routes et dans les petits chemins, dans les villes et les hameaux et dans la bousculade et le remue-ménage des grands centres cosmopolites du monde. Quand vous trouvez un homme qui est actif, studieux, compatissant, aimé de ses amis et de ses voisins, tolérant dans le domaine religieux et qui peut vous montrer la magnificence et la puissance de Dieu dans la plus simple des choses, vous avez trouvé un mystique. Avec ces qualités, qu’il porte une robe sacerdotale ou une salopette d’ouvrier, c’est un mystique. »